22/06/2008

La folie des gouvernements.

389

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les hôpitaux mettent deux prothèses électromagnétique dans le cerveaux des personnes sourdes qui souhaitent mettre des implants, le gouvernement dépense des fortunes dans ces implants et ils forcent la main des personnes sourdes et des parents entendants d'enfants sourds pour que ceux-ci se fassent implantés .
Les politiques ne veulent rien savoir de la langue des signes, de la culture sourde et encore moins du monde des sourds ...
Ils rêvent d'un monde où tout le monde serait entendant .
A cause de cela l'histoire des sourds disparaît et tout ce qui s'en suit .
Il faut dire NON .

19:50 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

C'est vrai,et c'est logique, les allocations handicapes va aussi disparaitre.le Gouvernement fédéral bénéficera. Vous saviez?

Écrit par : Vincent | 23/06/2008

Je ne dis pas que l'implant est négatif, car elle donne une partie d'un résultat étonnant mais il y a aussi d'un côté de résultat raté... L'implant est remboursé complet et dire que ça coûte 25000€, tandis que les appareils auditifs ne remboursent pas complet, par exemple j'ai acheté deux appareils qui coûtent 3500€ je ne suis remboursée que 900€ donc il me reste 2500€ à payer c'est énorme pour une étudiante qui n'a que ses allocations familliale pour vivre et payer les besoins à cause de mon handicap...

ps: je n'ai pas bien compris les dernières phrases de la photo possible d'éclaicir ? merci

Écrit par : Sophie | 23/06/2008

NON aux implants Je trouve que c'est scandalisant de dépenser autant d'argent pour des implants alors qu'il y a des gens qui crèvent de faim, qui n'ont pas de toit, ...
En plus les implants servent à quoi au juste ?
A donner de faux espoirs aux personnes sourdes en leurs faisant croire qu'ils pourront devenir entendants un jour alors que cela est complètement faux, ils ne pourront jamais être entendant, ils pourront entendre certes mais ils ne pourront jamais suivre une conversation normale avec plusieurs personnes en même temps, ils n'entendent que des sons ...
En plus les sourds ne sont pas de machines et encore moins des robots !
Pourquoi dépenser autant d'argent pour cela alors que les sourds manquent cruellement de moyens ... Je pense au sous-titres à la télévision, je pense aux interprètes et encore beaucoup de choses ...
Pourquoi ne pas se servir de cet argent pour assouvir ces besoins urgents et nécessaire à leurs bien être .
La culture sourde est manginifique et très riche, et avec les implants ce monde va disparaître, on va mettre de côté la langue des signes alors qu'elle est importante c'est LEURS langues .
Je me pose beaucoup de question et j'ai très peu de réponses ...

Écrit par : Déborah | 23/06/2008

Point de vue discret et modeste d'un entendant Il m'a fallu bien des lectures et de longs moments de réflexion avant de comprendre la réaction des sourds aux problèmes des implants.
La plupart des entendants ne sont pas indifférents : ils sont ignorants.
Les sourds débatent entre eux de leurs problèmes.
C'est compréhensible et utile, mais ce n'est pas suffisant.

Il faut mettre en place une stratégie d'information des entendants. En plus de 80 ans, je n'ai découvert (une partie) des problèmes de la surdité et des sourds qu'au prix de beaucoup d'attention.
« Le Soir » met en ligne, avec accès gratuit, 20 ans d'archives. J'ai tapé sourd et surdité dans la case de recherche : pas de réponse.

Il ne s'agit pas de pleurer publiquement. Il s'agit de faire connaître les multiples aspects d'une réalité. Affirmer que la langue des signes est aussi nécessaire qu'importante est juste mais ne suffit pas. Il faut le faire partager par le plus grand nombre.

Comme je l'ai signalé à plusieurs reprises et à plusieurs endroits, je suis disposé à apporter ma part à une action.

Processus proposé :
collecter et diffuser par tous les moyens possibles des anecdotes significatives,
et accepter de donner du temps au temps. Quelques mois ne suffiront pas.

Alfred

Écrit par : Brunel Alfred | 24/06/2008

Commentaire pour l'implant en mode STEREO ( Prochainement un Ipod integré ? ) Déjà, Je trouve cela un peu inhumain d’imposer l’implant cochléaire à un petit enfant. Mais deux implants ? Ils dépassent les limites !

Bien que ce soit une question d’éthique, Je trouve que cela ne se fait pas de commettre un acte lourd de conséquences à un enfant qui ne s’attendait sûrement pas à ça. C’est une atteinte à l’intégrité physique même si les chirurgiens sont de professionnels. Ce genre d’acte doit être décidé par la personne elle-même (donc l’enfant). Mais le problème est que l’enfant lui-même n’est pas encore doué de raisonnement logique. Il faut que ses parents tiennent en compte que ce genre de décision est un point de non-retour et que cette solution ne soit pas la seule. Il y a d’autres alternatives. De plus, la chance de réussite de cette opération n’est pas à 100 %.

Il est vrai que beaucoup de parents qui entendent espèrent que leurs enfants deviennent comme eux. Soyons réalistes, C’est comme si on prend un oiseau qui, pour une raison quelconque, ne sait plus voler et leur faire subir de modifications pour qu’il apprenne non pas à voler mais à nager. Evidemment, avec tous les efforts possibles. Il restera ce qu’il est. Même s’il sait communiquer presque normalement. Il ne serait jamais très bien épanoui (tout comme un oiseau qui ne se sentira pas bien car ses plumes ne sont pas faites pour l’eau).

Mais tout ce que j’ai dit feront peut être l’objet d’interminables débats. Ce n’est pas mon but. Je veux juste exposer mon point de vue. L’important est d’informer aux parents qui viennent d’avoir un enfant sourd qu’il n’y a pas que l’implant cochléaire comme solution. Mais bien d’autres (comme les appareils auditifs externe). Il serait bien que les personnes neutres et objectives (et non les médecins bien que je n’ai aucune animosité envers eux) informent les solutions possibles pour laisser aux parents de trancher en pleine connaissance de cause. Dans mon cas, je suis un enfant sourd né des parents sourds. Mes parents ont choisi les appareils externes. Et depuis, j’arrive à comprendre les autres en combinant avec la lecture labiale et j’arrive aussi à me faire comprendre des autres. Donc, je ne regrette pas le choix qu’ont opté mes parents.

Quand je lis que le gouvernement force la main des personnes sourdes et des parents entendants d'enfants sourds pour que ceux-ci se fassent implantés. Je ne suis pas ravi. Loin de là ! Car, en agissant de la sorte, ils ont l’air de vouloir faire disparaître les sourds. Or, la protection d’une minorité est essentielle (même au niveau européen). Ils ne peuvent donc en aucun cas forcer. Et je n’exagère pas en qualifiant la communauté sourde de minorité car elle a toutes les caractéristiques d’une vraie minorité. Selon la doctrine, la minorité est le groupe numériquement inférieur au reste de la population d’un Etat, en position non dominante, qui possède des caractéristiques qui différent de celles du reste de la population et manifestent même de façon implicite un sentiment de solidarité, à l’effet de préserver leurs culture, traditions ou langue. La communauté sourde répond à ces critères.

Pour terminer avec une note d’humour : Si les politiciens ne veulent rien entendre ? Pas de problème. Ils auront alors l’honneur d’être implanté pour mieux se rendre compte des difficultés et, éventuellement, nous écouter.

Je vous remercie d’avoir pris le temps de me lire.

Frankie Picron

Écrit par : Frankie | 26/06/2008

Les commentaires sont fermés.